Nous sommes à l'arrêt, en attendant l'autorisation de rentrer en gare d'Orléans. En tiroir, une Sybic "en voyage"
(rare en 2003) attend pour venir reprendre un train pour Tours ou Paris, la gare d'Orléans étant en cul de sac.